Ghost in the Shell 2: Innocence

Cinéma
Ghost in the Shell 2: Innocence
Genre
Science-Fiction
Thriller
Action
Technique
Anime

Ghost in the Shell 2: Innocence

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Inosensu

Durée

99 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

Japon : sortie le

Réalisation

Mamoru Oshii

Société de production

Production I.G
Bandai Visual Company
Buena Vista Home Entertainment
DENTSU Music And Entertainment
ITNDDTD
Kôdansha
Studio Ghibli

Synopsis

Interdit aux moins de 12 ans

Batou est un cyborg vivant. Son corps entier a été fabriqué par l'homme. Seules lui restent des bribes de son cerveau et le souvenir d'une femme. Épaulé par son partenaire humain Togusa, il va lui falloir déjouer un complot cybernétique.

Critique

Excellent

Incontournable de l'animation

Complexe et magnifique

Ghost in the Shell 2: Innocence, dirigé par Mamoru Oshii, est une œuvre cinématographique d'une profondeur remarquable. Dans cette suite indépendante du film Ghost in the Shell, Batou, un détective cyborg, est chargé d'enquêter sur une série de meurtres commis par un groupe d'intelligences artificielles.

 

Ghost in the Shell 2: Innocence

 

Les points forts


L'exploration philosophique de l'œuvre est complexe et stimulante, plongeant dans des questionnements profonds sur la nature de l'âme, de la conscience et de l'identité dans un monde dominé par la technologie. Batou se révèle un héros complexe et intéressant, tandis que les IA sont des antagonistes crédibles.

L'esthétique et l'animation sont à couper le souffle. L'identité visuelle de l'œuvre nous plonge dans une atmosphère sombre et contemplative, créant un monde cyberpunk d'une crédibilité saisissante. Les personnages sont expressifs, les décors magnifiques regorgent de détails. L'utilisation de la 3D s'intègre parfaitement à l'animation japonaise traditionnelle. Techniquement, le film s'illustre comme l'un des plus beaux jamais réalisés.

La musique et les effets sonores, sublimes, contribuent à l'immersion.

 

Ghost in the Shell 2: Innocence image 2

 

Les points faibles


La trame complexe du scénario peut rendre le film difficile à suivre. Son histoire exige un effort d'attention et peut nécessiter plusieurs visionnages pour saisir toutes ses subtilités. Une connaissance préalable de la franchise, au moins du premier film, pourrait être utile pour une meilleure compréhension. La narration contemplative peut également nuire au rythme du film, décevant un public en quête d'action dynamique.

 

Ghost in the Shell 2: Innocence image 3

 

En conclusion


Ghost in the Shell 2: Innocence est un film exigeant mais fascinant, salué pour sa profondeur philosophique et son ambition artistique. Malgré sa complexité narrative et ses défauts de rythme, il a eu un impact majeur sur le genre de la science-fiction et de l'animation, suscitant des débats intellectuels et artistiques. Loué pour son animation détaillée et expressive, il a remporté un énorme succès commercial, largement mérité.

 

Ghost in the Shell 2 : Innocence
 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Portrait

Dossier

Film(s) associé(s)