Patlabor

Vidéofilm
Patlabor
Genre
Action
Policier
Science-Fiction
Technique
Anime

Patlabor

Vidéofilm

Infos techniques

Titre original

Kidô keisatsu patorebâ: Gekijô-ban

Durée

100 minutes

Date de sortie en France

(estimation)

Pays d'origine

Japon : sortie le

Réalisation

Mamoru Oshii

Société de production

Production I.G
Studio Deen
Headgear
Sunrise

Synopsis

Déconseillé aux moins de 12 ans

Dans un monde futuriste, la police de Tokyo utilise des robots géants appelés Labors. Alors que la ville est en passe de devenir une nouvelle Babylone grâce à l’utilisation massive de ces Labors, le gouvernement constate de plus en plus de dérèglements des robots géants qui mettent en péril la population. Le nouveau système d’exploitation créé par la très puissante corporation Shinohara, en charge de la construction des Labors, serait à l’origine des incidents. Défaut de fabrication ou sabotage, les officiers Noah Izumi et Azuma Shinohara mènent l’enquête.

Critique

Honorable

L'homme et la machine

Anime de science-fiction réalisé par Mamoru Oshii se déroulant dans un futur proche où des robots géants, appelés Labors, sont utilisés dans diverses applications industrielles, mais également dans des activités criminelles. Une unité de police spéciale enquête sur les incidents impliquant ces machines.

 

Patlabor image 1

 

Les points forts


Le scénario est maîtrisé, complexe et riche en détail. Les personnages sont extrêmement bien développés. Le film explore des thèmes profonds tels que la nature de l'intelligence artificielle, la relation entre l'homme et la machine, ainsi que les conséquences sociales et éthiques de l'automation. Les personnages, notamment Noa et son partenaire Gotoh, sont nuancés et intéressants, offrant une dimension humaine à l'intrigue.

L'animation est impressionnante, avec des séquences d'action dynamiques et des designs de robots bien conçus. La réalisation est excellente.

 

Patlabor image 2

 

Les points faibles


La narration peut sembler confuse et difficile à suivre pour certains spectateurs. Le film demande une attention soutenue pour suivre les nombreux rebondissements de l'intrigue, et peut être déroutant pour ceux qui ne sont pas familiers avec le genre de la science-fiction et des méchas. Les spectateurs désireux de passer un moment simple seront ennuyés par les interminables descriptions et explications, tant techniques que narratives, de l’œuvre bien souvent prise de tête.

La bande sonore est parfois peu inspirée, ne contribuant pas à l'immersion du spectateur dans l'univers du film.

 

Patlabor image 3

 

En conclusion


Patlabor a été accueilli positivement par la critique et le public japonais, et a depuis acquis un statut culte dans le monde de l'animation. Bien qu’il puisse être difficile d'accès pour certains spectateurs, il reste une œuvre phare du genre de la science-fiction animée, et une référence pour ses amateurs.

 

Patlabor image 4

 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Portrait

Dossier

Film(s) associé(s)