Stuart Little 2

Cinéma
Stuart Little 2
Genre
Aventure
Comédie
Technique
Hybride (mélange d'animation et de prises de vues réelles)
Animation 3D

Stuart Little 2

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Stuart Little 2

Durée

76 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

États-Unis : sortie le

Réalisation

Rob Minkoff

Société de production

Columbia Pictures
Franklin/Waterman Productions
Red Wagon Entertainment

Budget

$ 160, 000, 000

Synopsis

Stuart Little éprouve l'envie de voyager et de s'aventurer dans de nouvelles contrées. Un jour, alors qu'il conduit sa voiture miniature, Stuart fait la rencontre de Margalo, une jolie femelle canari poursuivie par un faucon. Stuart trouve en elle une confidente, mais le faucon jaloux enlève Margalo.

Critique

Ordinaire

Plus loin dans l'incohérence

Le monde étrange de Stuart Little reprend vie dans cette suite sans surprise. La petite souris se lance dans une nouvelle aventure périlleuse pour aider une nouvelle amie, Margalo, à retrouver son chemin.

 

Stuart Little 2 image 1

 

Les points forts


La qualité de l'animation est toujours aussi efficace et attractive que dans le premier film. L’incrustation des personnages 3D dans l’univers en prises de vue réelle est un élément très abouti de la production.

 

Stuart Little 2 image 2

 

Les points faibles


L'intrigue manque de surprises et reste relativement linéaire. L’histoire semble répéter des éléments déjà explorés dans le premier film, en empruntant parfois des clichés narratifs communs aux films « pour enfants ». Les personnages secondaires manquent de développement, laissant leur potentiel inexploité et limitant leur impact sur l'histoire. Le doublage français de Margalo est mauvais.

Le contexte, qui s’affranchit de toutes les lois de la logique, est toujours aussi absurde que dans le premier film. Il semble distinguer deux sortes d’animaux, les ordinaires et les évolués, les ordinaires étant les animaux que l’on connait, et les évolués des versions anthropomorphes qui bénéficient du don de la parole et d’un sens vestimentaire, parmi lesquels Stuart Litlle et sa nouvelle amie Margalo, le petit oiseau qui porte un casque d’aviateur et une écharpe. Une définition visuelle que ne partage pas le méchant du film, un faucon, qui, lui, ne porte aucun vêtement, mais qui a tout de même le don de la parole. Par ailleurs, si Margalo peut communiquer avec les humains de la famille Little, Snowbell le chat domestique, quant à lui, ne peut pas communiquer avec eux et doit se contenter de miaulements. Un cadre contextuel qui manque cruellement d’homogénéité et de logique dans sa définition.

 

Stuart Little 2 image 3

 

En conclusion


Stuart Little 2 a reçu des réactions mitigées, certains louant son animation, tandis que d'autres ont été déçus par sa prévisibilité et son manque d'originalité. Bien que certains éléments puissent plaire aux fans de la première heure, cette suite ne parvient jamais à susciter autant d’intérêt que le premier film, en raison d’un scénario trop facile. Il semblerais que la mise en chantier d'une suite à Stuart Little ne relevais pas d’une véritable bonne idée.

 

Stuart Little 2 image 4

 

Avis rédigé par Guillaume le , d'après une version française

Production

Distributeur

Portrait

Dossier

Film(s) associé(s)