Fievel et le Nouveau Monde

Cinéma
Fievel et le Nouveau Monde
Genre
Comédie
Drame
Musical
Technique
Animation 2D

Fievel et le Nouveau Monde

Cinéma

Infos techniques

Titre original

An American Tail

Durée

76 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

États-Unis : sortie le

Réalisation

Don Bluth

Société de production

Amblin Entertainment
Sullivan Bluth Studios
Universal Pictures
U-Drive Productions
Don Bluth Productions

Budget

$ 9, 000, 000

Synopsis

En Russie, en 1885, les souris sont de plus en plus menacées par les chats. Fiével et sa famille décident alors d'émigrer aux Etats-Unis.

Critique

Excellent

Coup de coeur

Incontournable de l'animation

Un rêve Américain

Deuxième long métrage d’animation réalisé par le talentueux Don Bluth, Fievel et le Nouveau Monde nous raconte les aventures d’une souris qui émigre avec sa famille en Amérique. Encensé par la critique, le film obtient un grand succès dès sa sortie en salles.

 

Fievel et le Nouveau Monde image 1

 

Les points forts


Fievel parle de liberté aux enfants, et il le fait d’une sublime manière. L’idée de base est très honorable, l’intrigue, bien amenée, s'offre une seconde lecture amplement satisfaisante, permettant aux grands de ne jamais s’ennuyer. Les personnages sont bien définis. L’intensité dramatique est magistrale. Les émotions sont d’une grande sincérité.

Le film n’appartient pas au catalogue Disney, mais le style de Don Bluth (un ancien du studio) brouille les pistes tant il flirte avec l’excellence inhérente à la marque. Le résultat est très beau. L’ambiance, empreinte d’une douce mélancolie et d’un sombre réalisme, est hypnotique. Les décors sont somptueux, les lumières et la photographie sont dingues. Grâce au ton mature de l’œuvre, les enfants s’imagineront qu'il s'agit d'un dessin animé pour les grands et en seront d’autant plus captivés. Le spectacle est un véritable émerveillement.

 

Fievel et le Nouveau Monde image 2

 

Les points faibles


Le film déplore quelques faiblesses sans doute dues au doublage français, notamment dans les dialogues qui manquent de précision et d’harmonie.

Certains chansons gâchent littéralement l'aura sublime du film, en raison d'une musicalité trop élémentaire et de paroles idiotes (le titre Très loin la-bas fait pitié, on va pas se mentir...).

 

Fievel et le Nouveau Monde image 3

 

En conclusion


Fievel et le Nouveau Monde est un spectacle très réussi, qui ne manque absolument pas d’âme ni d’intérêts. Les messages portés sont d’une puissance émotionnelle remarquable. Don Bluth prouve avec ce deuxième long métrage que le succès de Brisby et le secret de NIMH n’était pas dus au hasard et décroche avec talent sa place parmi les plus grands maîtres de l’animation d'hier et d'aujourd'hui.

 

Fievel et le Nouveau Monde image 4

 

Avis rédigé par Guillaume le , d'après une version française

Production

Distributeur

Portrait

Dossier

Film(s) associé(s)