Hokuto No Ken 1 - L’Ère de Raoh

Cinéma
Hokuto No Ken 1 : L’Ère de Raoh
Genre
Art Martiaux
Drame
Technique
Anime

Hokuto No Ken 1 - L’Ère de Raoh

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Shin kyūseishū densetsu Hokuto no Ken - Raō den junai no Shō

Durée

95 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

Japon : sortie le

Réalisation

Takahiro Imamura

Société de production

TMS Entertainment
North Star Pictures

Synopsis

Déconseillé au moins de 12 ans

Après une guerre atomique, l'humanité erre dans un monde post-apocalyptique où la désolation et la violence règnent sans partage. Dans ces terres désolées, de puissants guerriers, détenteurs de techniques de combats ancestrales s'affrontent pour imposer l'avenir de l'espèce humaine. Kenshirô est l'unique héritier du Hokuto Shinken, un art de combat ultime qu'il met au service des populations opprimées. Une autre école domine, celle du Nanto dont l'héritier proclamé est Souther dit l'Empereur sacré qui assoit sa domination en terrorisant les populations. Pour accomplir sa destinée de sauveur, Kenshirô doit combattre Souther, mais dans l'ombre du destin, un ennemi plus cruel se dresse devant lui, son propre frère Raoh qui revendique dans le sang des innocents le titre d'unique héritier du Hokuto Shinken.

Critique

Ordinaire

Une Épopée Brutale

Hokuto No Ken 1 - L’Ère de Raoh est un film japonais adapté du manga Ken le Survivant. L'intrigue plonge les spectateurs dans un monde post-apocalyptique où la violence règne, mettant en scène Kenshirô dans un combat mortel contre son frère Raoh, utilisant un art martial dévastateur.

 

Hokuto No Ken 1 - L’Ère de Raoh image 1

 

Les points forts


Le film est salué pour sa capacité à capturer l'essence sombre et violente du manga original. L'animation distinctive souligne l'intensité des affrontements, montrant un véritable investissement technique en comparaison avec la série télévisée et le film sorti en 1986.

 

Hokuto No Ken 1 - L’Ère de Raoh image 2

 

Les points faibles


L'histoire est d'une pauvreté renversante, servant principalement de toile de fond pour justifier des combats, dont le sens nous échappe parfois. Le rythme est inconstant, oscillant entre des passages d'une lenteur désespérante et des scènes précipitées compromettant la compréhension de l'intrigue pour les non-initiés à la série. Certains personnages secondaires manquent de profondeur, et les répliques sont toujours élémentaires, frisant le ridicule.

 

Hokuto No Ken 1 - L’Ère de Raoh image 3

 

En conclusion


Hokuto No Ken 1 - L’Ère de Raoh a reçu des retours positifs de la part des amateurs du genre, bien que le reste du public puisse trouver le spectacle futile, violent, et désuet.

 

Hokuto No Ken 1 - L’Ère de Raoh

 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Dossier

Film(s) associé(s)