Shrek 4 : Il était une fin

Cinéma
Shrek 4 : Il était une fin
Genre
Comédie
Aventure
Technique
Animation 3D

Shrek 4 : Il était une fin

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Shrek Forever After

Durée

93 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

États-Unis : sortie le

Réalisation

Mike Mitchell

Société de production

DreamWorks Animation
Pacific Data Images (PDI)

Budget

$ 165, 000, 000

Synopsis

Après avoir vaincu un méchant dragon, sauvé une belle princesse et le royaume de ses parents, que peut encore faire un ogre malodorant et mal léché ? Domestiqué, assagi, Shrek a perdu jusqu'à l'envie de rugir et regrette le bon vieux temps où il semait la terreur dans le royaume. Aujourd'hui, tel une idole déchue, il se contente de signer des autographes à tour de bras. C'est alors que l'habile et sournois Tracassin lui propose un contrat. Shrek se retrouve soudain transporté dans un monde parallèle totalement déjanté.

Critique

Ordinaire

Dans ce quatrième volet de la saga phare de DreamWorks Animation, Shrek se retrouve confronté à un paradoxe temporel, projeté dans un monde parallèle complètement fou.

 

Shrek 4 : Il était une fin image 1

 

Les points forts


La qualité de l'animation est remarquable, avec des personnages expressifs et des décors détaillés.

C'est toujours un plaisir de retrouver Shrek et ses amis avec leurs traits de caractère distinctifs.

 

Shrek 4 : Il était une fin image 2

 

Les points faibles


Ce quatrième volet suscite des interrogations légitimes quant à sa pertinence et sa contribution à l'univers déjà bien établi de Shrek. L’idée de base élémentaire et facile peine à apporter une réelle valeur ajoutée à la saga. Le scénario est prévisible et repose sur des éléments narratifs familiers, limitant ainsi son impact émotionnel. De plus, le nouvel antagoniste manque de charisme, ne parvenant pas à insuffler un véritable enjeu à l'intrigue.

L'humour, qui était l'un des piliers du succès de la franchise, fait cruellement défaut dans ce quatrième opus. Les blagues tombent à plat et l'on peine à retrouver l'esprit subversif et décalé qui caractérisait les précédents films.

 

Shrek 4 : Il était une fin image 3

 

En conclusion


Shrek 4 : Il était une fin est une conclusion en demi-teinte à la saga, en raison de son manque d'originalité et de continuité évidente. Il est plus que temps pour DreamWorks de mettre un terme à cette saga et de se concentrer sur de nouveaux projets plus prometteurs.

 

Shrek 4: Il était une fin - Mike Mitchell - 2010

 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Portrait

Dossier

Film(s) associé(s)