Pompoko
Genre
Comédie
Drame
Technique
Anime

Infos techniques

Titre original

Heisei tanuki gassen pompoko

Durée

119 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

Japon : sortie le

Réalisation

Isao Takahata

Société de production

Studio Ghibli
Tokuma Shoten
Hakuhodo
Pompoko Production Committee
Nippon Television Network (NTV)

Distinction

Cristal du long métrage au festival international du film d'animation d'Annecy (1995)

Synopsis

Jusqu'au milieu du XXe siècle, les tanukis partageaient aisément leur espace vital avec les paysans. Leur existence était douce et paisible. Mais le gouvernement amorce la construction de la ville nouvelle de Tama. On commence à détruire fermes et forêts. Leur habitat devenu trop étroit, les tanukis jadis prospères et pacifistes se font la guerre, l'enjeu étant de conserver son bout de territoire. Efforts dérisoires car la forêt continue de disparaître.

Critique

Honorable

Une bonne paire de... pattes

Dans ce film produit par le Studio Ghibli, Isao Takahata nous présente les tanukis, des animaux issue de la mythologie japonaise. Ces petits animaux magiques, qui vivent dans les montagnes du Japon et qui sont menacés par l'urbanisation, décident de se battre pour protéger leur habitat.

 

Pompoko image 1

 

Les points forts


Le film réussit brillamment à intégrer des éléments de folklore japonais dans une histoire contemporaine, offrant une réflexion profonde sur la cohabitation entre l'homme et la nature. Pompoko dénonce l'impact de l'expansion urbaine sur l'environnement et souligne la nécessité de protéger la biodiversité. La réalisation d'Isao Takahata est impeccable, et le film parvient à être à la fois divertissant et émouvant. Les scènes d'action, en particulier celles mettant en scène les pouvoirs de transformation des tanukis, sont particulièrement réussies. Les tanukis, avec leur diversité de personnalités, apportent une profondeur émotionnelle à l'histoire, rendant les enjeux plus tangibles pour le public. L'humour, présent tout au long du film, fonctionne également très bien.

L'animation est magnifique, avec des décors et des personnages très détaillés, démontrant une fois de plus l'excellence artistique du Studio Ghibli.

La bande sonore, imprégnée de mélodies traditionnelles japonaises, contribue à amplifier l'atmosphère du film.

 

Pompoko image 2

 

Les points faibles


La durée du film est excessive, accusant plusieurs longueurs. La juxtaposition de thèmes écologiques, fantastiques et sociaux peut parfois sembler complexe pour un public plus jeune.

La représentation visuelle des tanukis mâles, avec des attributs anatomiques particuliers, peut surprendre voire susciter un malaise comique chez les spectateurs occidentaux non familiers aux représentations culturelles japonaises, et dans ce cas précis, à la définition spécifique des tanukis.

 

Pompoko image 3

 

En conclusion


Pompoko a été chaleureusement accueilli par la critique pour sa narration inventive et sa profondeur émotionnelle. Bien que n'ayant pas connu un immense succès commercial à sa sortie, le film a acquis au fil du temps une reconnaissance méritée en tant qu'œuvre unique.

 

Pompoko - Isao Takahata - 1994
 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Portrait

Dossier