Happy Feet 2

Cinéma
Happy Feet 2
Genre
Comédie
Musical
Aventure
Technique
Animation 3D
Hybride (mélange d'animation et de prises de vues réelles)

Happy Feet 2

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Happy Feet Two

Durée

100 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

États-Unis : sortie le
Australie : sortie le

Réalisation

George Miller

Société de production

Warner Bros. Animation
Warner Bros.
Village Roadshow Pictures
Kennedy-Miller Mitchell Films
Dr. D Studios

Budget

$ 135, 000, 000

Distinction

Casting Society of America Award du Meilleur casting d'un film d'animation (2012)

Synopsis

Mumble, le roi des claquettes, est bien ennuyé quand il découvre que son fils Erik est allergique à la danse. C’est alors que ce dernier s’enfuit et rencontre Sven Puissant, pingouin capable de voler ! Mumble comprend qu’il ne peut nullement rivaliser avec ce personnage charismatique qu’Erik tente d’imiter. Mais la situation ne fait qu’empirer quand le monde est menacé par des forces telluriques.

Critique

Honorable

Happy Feet 2 reprend les aventures musicales des manchots empereurs dans un décor polaire sublime, tout en tentant de renouveler l’attrait de son prédécesseur. Dans cette nouvelle histoire, les manchots se retrouvent pris au piège lorsqu'un iceberg dérive et bloque leur accès à la mer.

 

Happy Feet 2

 

Les points forts


L’un des points les plus remarquables de Happy Feet 2 est son animation irréprochable. Les paysages glacés et les mouvements fluides des manchots sont rendus avec un souci du détail impressionnant. Les décors polaires sont magnifiquement réalisés, offrant une immersion visuelle totale.

La performance d’Amel Bent se distingue particulièrement dans le domaine vocal, offrant une prestation touchante et mémorable qui se démarque des autres reprises musicales du film.

 

Happy Feet 2

 

Les points faibles


L’histoire souffre d’un rythme mal maîtrisé, avec des passages qui s’étirent inutilement et ralentissent l’action. L’intrigue, bien qu’ayant un bon potentiel de départ, manque de dynamisme et de cohérence, ce qui peut rendre l’ensemble monotone et répétitif. Les Krills, aussi sympathiques soient-ils, peinent à s’intégrer pleinement dans l’intrigue principale. Leur histoire parallèle semble déconnectée du fil rouge, rendant leur contribution finale décevante. Le film peine à retrouver l’intensité dramatique et émotionnelle qui faisait la force du premier opus. La fin manque de profondeur et ne parvient pas à susciter un engagement émotionnel fort.

Le volet musical, qui constituait un point fort du premier film, est ici moins convaincant. Les reprises de chansons manquent de l’éclat et de l’énergie nécessaires, et ne parviennent pas toujours à s’intégrer harmonieusement à l’histoire. Certaines scènes musicales, comme celle de l’équipage du paquebot jouant du rock, semblent hors de propos et n'apportent rien à l’intrigue.

 

Happy Feet 3

 

En conclusion


En dépit de ses qualités techniques indéniables et de ses moments visuellement spectaculaires, Happy Feet 2 souffre d’un scénario mal maîtrisé et d’un rythme inégal. Le film ne parvient pas à reproduire la magie et l’impact émotionnel de son prédécesseur. Néanmoins, il offre une expérience visuelle agréable et développe quelques bonnes idées.

 

Happy Feet image 4

 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Dossier

Film(s) associé(s)