Arthur et la Vengeance de Maltazard

Cinéma
Arthur et la Vengeance de Maltazard
Genre
Aventure
Fantastique
Technique
Hybride (mélange d'animation et de prises de vues réelles)
Animation 3D

Arthur et la Vengeance de Maltazard

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Arthur et la Vengeance de Maltazard

Durée

93 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

France : sortie le

Réalisation

Luc Besson

Société de production

EuropaCorp
TF1 Films Production
Apipoulaï
Avalanche Productions
Canal+
Sofica Europacorp

Budget

63, 240, 000 €

Synopsis

C'est aujourd'hui la fin du dixième cycle de la Lune, et Arthur va enfin pouvoir regagner le monde des Minimoys pour y retrouver Sélénia. C'est sans compter le père d'Arthur, qui choisit précisément ce jour tant attendu pour quitter plus tôt que prévu la maison de sa grand-mère. Au moment du départ, une araignée dépose dans les mains du jeune garçon un grain de riz sur lequel est gravé un message de détresse. Pas de doute, Sélénia est en danger, et Arthur n'a plus qu'une idée en tête : voler à son secours !

Critique

Ordinaire

Arthur et la Vengeance de Maltazard est un film français réalisé par Luc Besson. Dans cette suite d’Arthur et les Minimoys, Arthur se retrouve à nouveau plongé dans le monde des Minimoys où il doit affronter le retour de Maltazard, le Nécromancien, tout en tentant de retrouver le passage vers son propre monde.

 

Arthur et la vengeance de Maltazard image 1

 

Les points forts


L'esthétique du film est toujours aussi soignée. L'univers des Minimoys continue d'intriguer avec ses créatures fantastiques et ses décors bien pensés.

 

Arthur et la vengeance de Maltazard image 2

 

Les points faibles


Le film souffre d'un scénario désordonné. De nombreux éléments sont introduits de manière peu cohérente. Les personnages, notamment les parents d'Arthur, sont trop souvent réduits à des caricatures idiotes. Une scène particulièrement choquante, où Arthur se fait momifier et rapetisser avec des cordes enroulées autour de lui, se distingue par un ton inapproprié et déroutant pour un film destiné au jeune public.

 

Arthur et la vengeance de Maltazard image 3

 

En conclusion


Arthur et la Vengeance de Maltazard déçoit en tant que suite autonome (et ressemble avant tout à une introduction géante du dernier film de la trilogie). Malgré ses aspects positifs, le film souffre de nombreux défauts qui l'empêchent de briller et peine à répondre aux attentes du public.

 

Arthur et la vengeance de Maltazard image 4

 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Portrait

Dossier

Film(s) associé(s)