Spirit : L'Indomptable

Cinéma
Spirit L'Indomptable
Genre
Aventure
Technique
Animation 3D

Spirit : L'Indomptable

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Spirit Untamed

Date de sortie en France

Pays d'origine

États-Unis : sortie le

Réalisation

Elaine Bogan
Ennio Torresan

Société de production

DreamWorks Animation

Synopsis

Lucky Prescott a très peu de souvenirs de sa défunte mère, Milagro Navarro, une cascadeuse intrépide de Miradero. Comme elle, Lucky n'aime pas les règles et les contraintes, ce qui cause beaucoup d'inquiétude à sa tante Cora. Un jour, la petite fille rencontre Spirit, un mustang sauvage et se lie d'amitié avec deux cavalières locales, Abigail Stone et Pru Granger. Lorsqu'un cow-boy sans cœur et son équipe projettent de capturer Spirit afin de le vendre aux enchères pour une vie de captivité, Lucky enrôle ses nouvelles amies pour sauver le cheval.

Critique

Médiocre

Quand DreamWorks se moque de son public

DreamWorks ne nous aura jamais autant déçus qu’avec cette production ridicule. Spirit : L’Indomptable est une adaptation cinématographique de la série télévisée Spirit : Au galop en toute liberté, elle-même adaptée du film Spirit, l’étalon des plaines (sorti en 2002).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat n'est pas satisfaisant, et c’est un immense euphémisme.

 

Spirit L'indomptable image 1

 

Les points faibles


À vrai dire, rien ne trouve grâce à nos yeux dans cette production indigne. On considère même qu'il vaut mieux l’oublier rapidement afin de nous concentrer sur de véritables spectacles, ceux qui valent la peine d'être vus.

DreamWorks s'engage ici dans une tentative de ressusciter le classique Spirit, l’étalon des plaines, avec pour seul résultat d’abîmer l’aura et la qualité d’une franchise qui n’avait pas le potentiel d’exister dès le départ.

Sans ambition, sans intérêt, dépourvue de toute magie, le film se contente d’un minimum syndical dans absolument tous les secteurs de la production. L’animation est médiocre (d’autant plus, si on la compare avec le travail habituel du studio), l’histoire n’est jamais intéressante, la musique est quelconque, les personnages sont fades... en réalité cette aventure monotone ne saura intéresser personne, si ce n’est les enfants fidèles à la série (même s’ils méritaient plus d’indulgence et de respect de la part du studio).

S’il est vrai qu’il existe bien pire dans le décor audiovisuel des films d’animation, on n’aura jamais vu une création DreamWorks tomber aussi bas dans les abysses de la nullité (encore pire que Gang de Requin, c’est dire…).

Enfin, pour ce qui est de l’argument d’un spectacle à destination des enfants, il est important de préciser que cette justification est irrecevable en 2021, le public a depuis longtemps accepté l’idée que les enfants méritaient d’être pris au sérieux, avec des films aussi aboutis que ceux que l'on adresse aux adultes. De toute évidence, l'équipe de production de Spirit: L'Indomptable a fait l'impasse sur cette attente du public, au risque même de se ridiculiser et de ternir l’image de qualité de la marque, pourtant si souvent écorné par le passé.

 

Spirit L'indomptable image 2 et 3

 

En conclusion


En aucun cas ce flop ne doit être excusé par la crise de la COVID-19, ce serait une insulte pour toute l’industrie du cinéma, et surtout envers les œuvres formidables qui ont véritablement souffert de la mauvaise fréquentation des salles. Même dans un contexte épargné par ce sale virus, le film n’aurait pas convaincu, car il est tout simplement produit au rabais. D'ailleurs, il ne tente jamais de cacher son sévère manque d’ambition. Ce spectacle indigne était tout juste bon pour une exploitation exclusive à la télévision, et encore…

 

Spirit L'indomptable image 4

 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Dossier

Film(s) associé(s)