La Flûte à Six Schtroumpfs

Cinéma
La Flute a six Schtroumpfs
Genre :
Fantastique
Technique :
Animation 2D

La Flûte à Six Schtroumpfs

Cinéma

Infos techniques

Titre original :
La Flûte à Six Schtroumpfs
Durée :
70 minutes
Date de sortie en France :
Pays d'origine :
Belgique : sortie le
Réalisation :
Peyo
José Dutillieu
Société de production :
Belvision
Dupuis Audiovisuel

Synopsis

Pirlouit a trouvé une flûte qui à le pouvoir de faire danser jusqu'à léthargie celui qui écoute sa mélodie, mais l'ignoble Torchesac la lui dérobe dans le but de détrousser les riches citoyens.

Critique

Médiocre

Où sont passé les schtroumpfs ?

Film belge produit par le studio Belvision, mettant en scène deux compagnons, un écuyer et un nain, dans un Moyen Âge de fantaisie, d’après la bande dessinée de Peyo, Johan et Pirlouit.

Malgré la mise en avant des schtroumpfs, sur l’affiche et dans le titre, l’œuvre n’est pas du tout centrée sur les petits lutins bleus, qui font tout de même ici leur première apparition dans l'univers de Peyo, mais en tant que personnages secondaires.

 

La Flûte à Six Schtroumpfs image 1

 

Les points forts


Le film permet de partir à la découverte de l’univers de Johan et Pirlouit, dans lequel les célèbres petits individus bleus sont nés, mais le résultat n'est pas suffisamment marquant, en tout cas il ne nous donne pas envie de nous plonger à la découverte de la bande dessinée. L’ambiance visuelle et le cadre spatial sont attractifs, mais ne suffisent pas à rendre le spectacle réellement satisfaisant.

 

La Flûte à Six Schtroumpfs image 2

 

Les points faibles


Quasiment tous les aspects de la production accusent une faiblesse. Le défaut le plus frappant est, en premier lieu, le marketing autour du film, qui est désastreux, presque malhonnête, car il met trop en avant les schtroumpfs, alors qu’ils ne sont ici que des personnages secondaires, en lieu et place de Johan et Pirlouit, les véritables héros de cette histoire, qui sont complètement désavoué par la promotion, jusqu’à apparaître en second plan derrière un lutin bleu sur l’affiche du film. Dommage qu’il y ait tromperie sur la marchandise, car ceux qui ne connaissent pas le contexte de l’album dont est issu le film s’attendront à visionner une histoire mettant en scène les schtroumpfs, ce qui n’est absolument pas le cas. De ce fait, l’histoire génère beaucoup de frustration, car les lutins ne brillent que par leur absence (en dépit de leur omniprésence sur l’affiche). Ils n’entrent en scène que dans la dernière partie du film.

Le scénario, l’identité des personnages, les dialogues et l’action sont autant d’éléments qui manquent d’accroches et de piquants. Le film est particulièrement monotone. Les dialogues manquent de saveurs. La musique n'aide pas... elle est tout bonnement insignifiante. Techniquement parlant, le résultat s’apparente davantage à un vieux téléfilm d’époque qu’à un véritable objet cinématographique. L’animation est convenable, mais s’avère un peu trop conventionnelle, comme un épisode télé de la série des Schtroumpfs qui viendrais se la jouer long métrage. Le rythme nous plonge dans un ennui pesant, à tel point qu’il est difficile de rester concentrer sur le spectacle jusqu’au bout.

 

La Flûte à Six Schtroumpfs image 3

 

En conclusion


Il ne fait aucun doute que la série de bandes dessinées prévaut sur ce film d’animation en manque d’ambition et d’intention. En l’état, il ne génère pas vraiment de plaisir, il a beaucoup vieilli et est rapidement tombé dans l’oubli le plus total, d’une manière franchement prévisible. Seuls les amoureux de Peyo sauraient encore l’apprécier, pour son statut de premier de la liste.

 

La Flûte à Six Schtroumpfs image 4

 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Studio

Dossier

Film(s) associé(s)