Josée, le tigre et les poissons

Cinéma
Josée, le tigre et les poissons
Genre
Drame
Romance
Technique
Anime

Josée, le tigre et les poissons

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Josee to Tora to Sakana-tachi

Durée

99 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

Japon : sortie le

Réalisation

Kôtarô Tamura

Société de production

Bones

Synopsis

Kumiko, paraplégique depuis l’enfance, vit avec sa grand-mère, qui la sur-protège du monde extérieur. Elle sort peu et s’est créé son propre univers, aidée par la lecture, sa fascination pour la mer et son imagination débordante. Elle demande qu’on l’appelle Josée, du nom d'une jeune héroïne d’un roman de Sagan. Tsuneo, brillant étudiant en biologie marine, aimerait poursuivre ses études au Mexique où il pourrait vivre son rêve, plonger dans les eaux tropicales. Pour cela il lui faut de l’argent et il cherche donc des petits boulots. Un soir, il tombe littéralement sur Josée et la sauve d’une horrible chute. Suite à cette rencontre accidentelle, la grand-mère de Josée engage Tsuneo comme aide-soignant. Josée se révèle autoritaire et têtue, mais Tsunéo est d’une grande patience. Ils apprennent à se connaître et même à s’apprécier. Un jour, il emmène Josée à la mer…

Critique

Honorable

Romantisme et handicap

Josée, le tigre et les poissons est un anime tiré d'une nouvelle japonaise, racontant une romance entre deux adolescents, sur fond d’inclusion sociale, avec des thématiques très puissantes, le handicap en premier lieu.

 

Josée, le Tigre et les Poissons image 1

 

Les points forts


L’animation est vraiment excellente. Si elle ne réinvente pas le genre, il s’agit tout de même d’une raison largement suffisante pour nous inciter à regarder le film.

L’idée de base, qui prend pour thématique l’amour plus fort que le handicap, est très intéressante. L’émotion est également au rendez-vous.

 

Josée, le Tigre et les Poissons image 2

 

Les points faibles


Le film est très rapidement ennuyeux, en dépit de toutes ses bonnes intentions qui ne suffisent pas à démarquer l’objet audiovisuel de la masse des films d’animation japonais. On a, en effet, une impression de déjà vue très tenace. Extrêmement conventionnel, l’anime raconte exactement ce à quoi l’on s’attend. Le scénario souffre d’un gros manque de subtilité. Les habitués du genre sauront anticiper chaque événement tant ils les verront arriver de loin. Aussi, certaines séquences pratiques et répétitives nous font nous demander si les auteurs ne se moquent pas un peu du public tellement le hasard s’avère pratique pour le bon fonctionnement du scénario. C’est en tout cas trop exagéré pour paraître crédible. Par ailleurs, le film prend parfois des airs de thérapie de groupe, ce qui est franchement agaçant.

Le format parait interminable en comparaison des 99 minutes réelles, un sentiment accentué par la monotonie ambiante de l’action.

 

Josée, le Tigre et les Poissons image 3

 

En conclusion


La qualité de l’animation ne parvint pas à nous faire oublier les défauts de fond, mais le résultat demeure néanmoins honorable, grâce à un sujet honnête. Si le film manque de surprise, il sait tout de même faire la part belle à l'émotion, parfaitement véhiculée.

L’œuvre ne s’illustre pas dans son genre, mais elle est tout de même appréciable. Elle devrait surtout plaire aux adeptes de films romantiques.

 

Josée, le Tigre et les Poissons image 4

 

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Dossier