Bee Movie, drôle d'abeille

Cinéma
Bee Movie, drôle d'abeille
Genre
Aventure
Comédie
Technique
Animation 3D

Bee Movie, drôle d'abeille

Cinéma

Infos techniques

Titre original

Bee Movie

Durée

87 minutes

Date de sortie en France

Pays d'origine

États-Unis : sortie le

Réalisation

Simon J. Smith
Steve Hickner

Société de production

DreamWorks Animation
Columbus 81 Productions
Pacific Data Images (PDI)

Budget

$ 150, 000, 000

Synopsis

Barry Bee Benson n'est pas une abeille ordinaire : tout juste diplômé, il se désole de n'avoir qu'une seule perspective d'avenir, Honex, la fabrique de miel. Lors de sa première sortie de la ruche, il brise une des lois les plus importantes des abeilles : parler à un être humain ! Il se rend alors compte que tout le miel des abeilles est volé par les hommes. Il entreprend donc de dénoncer l'exploitation de ses semblables, et d'intenter un procès à l'espèce humaine.

Critique

Ordinaire

Un film qui aurait gagné à dénoncer plutôt qu'à déculpabiliser

Bee Movie : Drôle d'abeille est un film américain produit pour DreamWorks Animation. Une abeille, fraîchement diplômée, perd ses illusions à la perspective de n'avoir qu'un seul plan de carrière. Alors qu'elle s'aventure hors de la ruche pour la première fois, elle brise l'une des règles fondamentales du monde des abeilles en adressant la parole à un humain.

 

Bee Movie - Drôle d'abeille image 1

 

Les points forts


Le film se démarque par son concept original et inattendu de film de procès, tout en explorant la vie des abeilles d'une manière inédite. La représentation de l'organisation de la ruche est intéressante et aurait pu constituer un point fort si le film avait exploré cette facette plus en profondeur.

 

Bee Movie - Drôle d'abeille image 2

 

Les points faibles


Certains aspects du scénario sont exagérés, affectant la cohérence globale de l'histoire. L’humour est en dent de scie, et les personnages secondaires auraient pu bénéficier d'un développement plus approfondi. Le rythme du film est très inégal. De plus, l'intrigue essaie de développer un discours écologique mais prend un tournant discutable en justifiant l'exploitation des abeilles par les humains comme nécessaire à l'équilibre écologique, ce qui est une approche déculpabilisante franchement déconcertante et contre-productive.

Les personnages présentent un effet plastique caractéristique de l’animation 3D élémentaire. La définition visuelle des abeilles n’est pas satisfaisante, notamment leurs visages, trop humains. Les décors manquent de détails, créant un sentiment de vide. Le style graphique aurait pu être utilisé dans n'importe quel autre film. Le résultat manque d'une véritable identité esthétique.

 

Bee Movie - Drôle d'abeille image 3

 

En conclusion


Malgré quelques aspects dignes d'intérêt, le film suscite la déception en raison de son manque de précision, de son animation plastique et surtout de son message moral problématique. Alors qu'il aurait pu être une exploration intéressante du monde des abeilles, il tombe dans des incohérences déroutantes. Le résultat mérite tout de même notre attention pour son intention et ses idées originales (mêmes si elles sont très mal développées).

 

Bee Movie : Drôle d’abeille - Steve Hickner, Siimon J. Smith - 2007

Avis rédigé par Guillaume H. le , d'après une version française

Production

Distributeur

Portrait

Dossier